Un vrai mic mac

Si à ma question vous m’avez répondue je ne suis pas avancée… Et non !

Trois d’entre-vous pour l’instant ont joués le jeu. Du coup trois thèmes différents mais je reste dans le suspense…

  1. Trouille et Psychose…
  2. Au nom de mon retour
  3. La danseuse ( classique)

Si une ou plusieurs personnes me donnent d’autres titres j’aviserais.

Je ne vous demande pas de voter pour l’un ou l’autre… Je vais m’en inspirer.

Voici le premier chapitre, pour l’instant sans titre…

Nous l’appellerons Clara, c’est le nom qu’elle nous a donné plus de cinquante ans après. Elle nous a déballé son histoire sur ces drames successifs qui se sont produits dans les quartiers du Vieux Lyon. Elle les aurait juste vu de sa fenêtre, et, pourtant…

Il est 22 heures comme chaque nuit Lulu quitte la boîte où elle s’est produite. Ce n’est pas une grande chanteuse, elle a un mince filet de voix. Mais elle a fière allure lorsqu’elle monte sur la scène. Les hommes qui viennent la voir préfèrent à son jeu de hanche ses seins voluptueux qu’elle laisse entrevoir lorsqu’elle salue son public.

Il faut dire qu’autrefois c’était des entrechats qu’elle faisait. Son rêve est parti en fumée alors qu’elle allait être une jeune première de l’opéra. Elle dansait le lac des cygnes avec le grand et majestueux Sergeï Poponoff, un Russe qui faisait déplacer des foules.

Maintenant son public parlons-en, quelques ivrognes qui finissent leur dure soirée après avoir picolé dans les bars qui entourent la place aux fleurs.

Ici ou là dans des alcôves quelques couples illicites se comptent fleurette.

Puis comme tous les soirs, depuis dix jours, il y a un homme au teint pâle, la mine renfrognée, taciturne, un chapeau mou sur la tête, tout de noir vêtu. Il n’a d’yeux que pour Lulu. Selon ses chansons il sourit, mais quand elle esquisse un pas de danse il essuie ses larmes discrètement.

Devant lui un verre de vin blanc, toujours le même, le premier prix de l’ aligoté. Certains soirs il ajoute du cassis, et boit son kir. Lorsque Lulu a terminé il l’invite à sa table, dans ses yeux de la peur mélangée a du dégoût. Pourtant l’homme est bien mis.

Qu’est-ce que deux êtres totalement opposés ont-ils de commun ?

Elle s’assoit, sa bretelle descend, l’homme la lui remet. Puis, il lève le bras comme un écolier et lui dit:

Comme d’habitude

Elle acquiesce avec un hochement de tête. Le barman pose un verre de whisky, attend son argent et s’en va.

Il se regarde dans les yeux. L’homme lui soulève le menton et lui plaque un baiser sur la bouche. Il y a comme un effet de succion, elle ne dit rien mais elle boit d’un trait son verre.

Lulu se lève et sort par l’entrée des artistes situés derrière le bar. L’homme regarde sa montre et à son tour sort.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

6 réflexions sur « Un vrai mic mac »

  1. Je vais faire attention comme tu me l’as dit. Mon problème vois-tu est, comme ce matin, mes yeux ne veulent pas grand-chose. J’ai beaucoup de mal à suivre les unes et les autres. Je fais cela par à coup.

    J’aime

  2. Bonjour Evjaoe,

    Cette femme a un « drôle » de destin. Elle a touché du bout de ses chaussons le sommet et maintenant… quelle dégringolade! Et ce type a un comportement qui pousse à s’interroger! Qu’y a-t’il entre eux?
    Gros bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :