L’autoroute de tous les dangers /7

La meme nuit dans une gendarmerie

Alors mon Commandant pensez-vous que cette fois-ci nous allons pouvoir démasquer cette bande de violeurs qui sévit sur la Région ?

Que vous dire Martin, j’espère que ( à ce moment il baisse la voix et personne n’entends) je pense que cette fois-ci nous les prendrons à leur propre piège.

Mais pensez -vous comme nous dit l’indic qu’ils opèrent dans un cercle fermé et qu’ils boivent tous le café le petit doigt levé.

Personne ne répond mais un grand éclat de rire secoue la brigade de gendarmerie en charge de cette affaire.

As-tu des nouvelles de notre binôme qui évolue en ce moment ?

Il faudra penser à les remplacer, ils ont bien avancés dans l’enquête.J’ai eu des nouvelles il y a deux jours, aujourd’hui ils sont sur zone mais j’ignore s’ils y seront demain ou non.

La discrétion est de mise, nous n’avons communiqué à personne qui sont nos éléments dans la place, tout doit se faire naturellement.

Mon Commandant doivent-ils faire don de leur personne.

Cela peut-être envisageable mais nous avons en notre possession tous les artifices disponibles pour que cela se passe le moins mal.

Ils peuvent y laisser des plumes.

Vous non mon Lieutenant, mais les inspecteurs charges de cette mission par notre Ministre, oui eux sont exposé mais je compte sur eux et je sais qu’ils ne nous decevront pas.

Hum, ne pas nous décevoir je peux le concevoir mais y laisser des plumes de ça je n’en suis pas certain.

C’est bien pour celà qu’il va falloir changer au moins un de nos collaborateurs, afin de ne pas trop les laisser sur zone et attiré le regard de ces misérables.

J’espère que ce n’est pas trop tard mon Commandant.Comment vous expliquez ça, j’ai senti pour l’un d’entre eux comme de la réticence à les trouver malsain.

Possible mais jusqu’à présent il n’y a rien eu, c’est le calme plat, juste cette fête qui doit avoir lieu prochainement.

Non cette nuit !

Ah en êtes-vous sûr ?

Oui mon Commandant, mon indic m’a dit ça se précise, c’est pour cette nuit.

Alors vous restez sur le pied de guerre et s’il y a du nouveau, vous m’appelez.

Bien mon Commandant !

la brigade se regarde et chacun se demande ce qu’il risque de se passer, le lieutenant est inquiet, son téléphone n’a plus biper depuis deux heures du matin et il craint le pire.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

4 réflexions sur « L’autoroute de tous les dangers /7 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :