L’autoroute de tous les dangers /8

La nuit de noce : Julie Martin : Capitaine

Voilà que je n’ai plus sur le dos Mélodie, elle est pire que les autres, je me demande si ce n’est pas elle qui mène la danse. Elle doit être l’égérie de cette bande de mecs désœuvrés qui sont tous des fils à papa.

Ce soir j’ai salué le fils du ministre des Finances habillé comme un naze, une chemise fleurie avec un noeud papillon noir, une veste marron, un pantalon blanc, des chaussures marrons, et cerise sur le gâteau accrochée à son bras c’était une « pute » que nous avions coffré deux jours auparavant et qui, bien entendu nous avait mené en bateau. Je l’avais juste observé derrière la vitre sans tain, je ne pouvais pas lui montrer mon visage et mettre en périls six mois de travail acharné.

L’autre était le fils du roi de la saucisse, un drôle de type qui chaussé du monocle du père d’Hugo m’avait dit : »mais le prince vous a sorti du caniveau », j’en aurais chialé, quel goujat ce type ! Enfin chialé pour la bonne cause, il rotait fort ce qui faisait glousser la nana habillée en « Cardin » qui l’accompagnait et qui n’avait pas plus de jugeote que le fils saucisse comme je l’appelais.

Et les autres tous issus de familles mondialement connues, des fils à Papa se livraient de ci de là à des tripatouillages de toutes sortes. Certaines filles assez jeunettes ricanaient. Par contre celle que j’ai réussi à faire évacuer par mon collègue était plutôt mal en point, elle pleurait, je me demande si elle était majeure.

Il avait fallu que j’use de tous les subterfuges que je connaissais pour m’éclipser en douce de la fête.

Mais maintenant il me fallait pièger le couple infernal. Là je pense que ce serait plus difficile, le commandant avait été clair :

– Julie si vous voulez arrêter c’est tout de suite, plus tard il n’y aura pas de retour en arrière. Je vous envoie dans la gueule du loup. Vous devez être docile et les laisser croire jusqu’au bout que vous les laisserez abusé de vous. Il vous faudra simuler et que cela ne leur mette pas la puce à l’oreille, crier ou gémir et ce chaque fois qui leur prendra le plaisir de vous violer. Êtes-vous certaines de pouvoir aller jusqu’au bout.

-Oui mon Commandant je le dois à ma sœur, ma douce jumelle, abuser par ces scélérats, c’est pour elle que je me suis portée volontaire et tant que leurs têtes ne seront pas tombées je ne lâcherais rien.

Sachez Capitaine que c’est la première fois que je suis confronté à une enquête de cette envergure. Et chaque fois que je pense à ce que ces fous font subir aux femmes je crains pour vous. Je vous en supplie ne dépassez pas vos limites et si ça tournait mal mettez leur votre pieds au bon moment au bon endroit.

-Mon Commandant sauf le respect que je vous dois , j’ai plus d’un tour dans mon sac et je mènerais à bien cette mission.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

5 réflexions sur « L’autoroute de tous les dangers /8 »

    1. Effectivement je me suis faites la même réflexion que toi, peut-on faire don de sa personne pour démanteler un réseau pareil. Allez jusqu’à se faire violer… Non …Mais jouer à oui c’est possible, les gendarmes de haut niveau sont capable d’aller loin mais ici ce n’est qu’imaginaire alors je peux donner à mes personnages un rôle différent de celui de la vraie vie.
      Mais est-ce crédible ? Oui je pense que parfois dans certaines enquêtes des hommes et aussi des femmes rentrent dans des réseaux de prostitution, infiltrent des bandes de maffieux au péril de leur vie. Virginie ne se fera pas violer, il lui faudra juste être consentante… Un viol intervient toujours quand la personne refuse et c’est sous la contrainte, brutale…

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :