L’autoroute de tous les dangers /23-1

Plus rien ne sera comme avant !

L’arme appartient au Colonel, tout s’emboîte à présent, c’est lui le frère du père de Théo, en vérité c’est son demi-frère. Il était dans l’armée jusqu’à la fermeture du camp de Satonay dans les années 90. Ne voulant pas quitter la banlieue Lyonnaise il a été affecté à la gendarmerie de Satonay camp.

Mais l’heure n’est pas de comprendre ce qui l’a fait vriller. Il ne faut pas que je fasse un geste qui risquerait de me tuer. En me levant je constate qu’Hugo n’est pas menotté. Je le fixe et j’espère qu’il va prendre mon parti contre celui de son oncle.

Je peux aussi faire une clef de bras au Colonel et l’envoyer au sol mais son arme peut atteindre son neveu et je préfère qu’il s’explique plutôt qu’il meurt. Où est passé le lieutenant, il peut alerter mes hommes et ses collègues. A plusieurs ils arriveront bien à le ceinturer. C’est à ce moment que j’entends Hugo s’adresser à son oncle.

Laissez Julie tranquille, ils ont assez souffert, elle et sa famille. J’ai commis une faute impardonnable je dois payer, je suis prêt à l’ assumer. Je ne dors plus depuis ce jour funeste.

Ta gueule mon neveu de pacotille, cette femme ne doit pas vivre, toi non plus du reste.

Je crie : Vous êtes fou mon Colonel J’entends le déclic de l’arme, il va me faire sauter la cervelle. Puis je reçois un coup à la tempe, je m’effondre mais j’entends un coup de feu.

Lorsque j’ouvre enfin les yeux, je suis allongée sur une civière, Théo est à genoux devant moi, sa mère et mon père sont en retrait. Ne dit rien, tu n’as rien la balle t’a juste éraflée la tête. Tu as fait peur à tes hommes car tu saignais abondamment. Tout est sous contrôle. Le procureur a mis en détention Jean-Baptiste, Stéphane, Arthur et le Colonel. Mon père doit demeurer en France il sera poursuivi pour faux témoignage.

Et Hugo ?

Hugo a été transféré à l’hôpital, c’est grâce à lui que tu as eu la vie sauve. Au moment où mon oncle appuyait sur la gâchette il a dévié l’arme mais il l’a reçu en pleine tête. Son pronostic vital est engagé.

Dix huit mois plus tard !

Le procès a eu lieu les peines infligées ont été à la hauteur. Jean-Baptiste a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis, Arthur a dix ans de prison sans sursis, Stéphane treize ans pour viol et acte de barbarie. Quant à Hugo sa prison est a vie mais il n’est pas derrière les barreaux il est mort et a rejoint pour l’éternité Virginie. Il a jamais repris connaissance il s’est éteint le jour où les peines ont été prononcées.

Violée, violeur sont unis par le destin.

Quant au Colonel pour son procès il avait su ce que son fils avait fait au moment du viol et des qu’il avait du qu’une enquête était diligentée par la police de Lyon il avait tout fait pour intégrer l’équipe chargée de l’enquête. Compte tenu de son grade il avait été nommé chef en lieu et place de Théo. Ce qu’il avait découvert au cours du cocktail c’est que j’étais la jumelle de la jeune lycéenne et que le plan diabolique de Théo allait tôt ou tard lui explosé à la figure.

Voyant que Mélodie avait découvert pas mal de choses il avait préféré la faire tuer. Quant à moi j’aurais dû mourrir au moins dix fois si je n’avais pas échappé autant de fois aux pièges diaboliques qu’il avait orchestré. Il avait une bande d’anciens soldats,capable de lui obéir pour toutes les basses besognes, cela lui évitait de se salir les mains.

On l’a dégradé et condamné pour haute trahison, incitation aux meurtres, tentative d’assassinat sur une capitaine de gendarmerie, assassinat de son neveu. Nous étions présent le jour où le Général des armees lui a fait sauter ses épaulettes, ôté ses médailles, toutes ses décorations. Il est un citoyen normal. L’armée ne veut plus entendre parler de lui. Il est à la prison de Tulle.

Théo après mûre réflexion a préféré ne pas intégrer le RAID, j’ai moi aussi quitté la gendarmerie, nous sommes tous les deux en train de retaper une vieille maison pour en faire des chambres d’hôtes dans le Beaujolais.

J’attends un enfant, enfin je devrais dire, j’attends des jumeaux. Ma belle-mère va venir au moment de la naissance, elle a hâte de jouer son rôle de reine-mère. Quant à mes parents ils sont tous les deux en Italie et vont essayer de refaire leur vie ensemble.

Ma sœur repose à tout jamais sur la terre de nos ancêtres en Calabre.

Fin

%d blogueurs aiment cette page :