L’enfant de personne (1)

Tu es la fille de personne…. Combien de fois au cours des dix premières années de mon enfance l’ai-je entendu….L’enfant de personne.

Lorsque je tendais les bras vers la vieille femme assise au coin de l’âtre, l’aïeule comme disait Pierrot le grand dadais nommé ainsi par son père, un homme méchant brutal, qui, m’inspirait une peur qui grandissait au fur et à mesure que moi même devenait une fillette.

La vieille me repoussait et moi comme trois pommes à genou basculait en arrière et immanquablement j’hurlais. Si Pierrot était dans les parages, il se précipitait vers moi, il me relevait et m’emmenait dans sa chambre pour jouer à la poupée. J’étais sa chose. La première fois qu’il m’a déshabillée je devais avoir six ans, ou c’est parce que je m’en souviens, il est bien possible qu’il ait commencé bien avant. Il n’allait pas très loin mais je pense qu’il me faisait subir ce que la morale réprouve. Habilement il me chatouillait mais parfois j’avais mal, aujourd’hui je sais ce qu’il m’ a fait.

Et un jour je me vengerais.

Je ne sais si je continuerais cette nouvelle, c’est à vous de me le dire.

EvaJoe

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

14 réflexions sur « L’enfant de personne (1) »

    1. Merci de ta réponse rapide, disons que cela ne me soulagera en rien, c’est juste que je voulais savoir si cela pouvait intéresser mes lecteurs.
      J’ai la suite bien entendu, mais comme cela fait plus d’un an que je n’ai rien écrit je voulais voir combien me suivrait dans cette nouvelle….

      J’aime

  1. Bonjour Eva, j’espère que cette nouvelle n’est pas autobiographique mais le fruit de ton imagination. Je t’encourage à continuer ton récit. Même si je suis souvent absente des sites depuis quelque temps, je viendrai te lire. Bonne journée

    J’aime

    1. Bonjour Victoria,

      Non ce n’est pas du tout mon histoire, c’est seulement le fruit de mon imagination. Moi aussi je ne suis pas assidue. Ici cela fait un an que je n’avais rien publié.

      Merci de venir me lire.

      EvaJoe

      J’aime

  2. Bonjour Eva,
    Cette nouvelle est le fruit de ton imagination; il s’agit d’un sujet difficile malheureusement très souvent d’actualité depuis que la parole s’est libérée.
    La vengeance est-elle une fin en soi ? A toi de nous le dire!
    Bises
    Jean Claude

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Jean Claude,

      Je ne puis dévoiler toute l’histoire en répondant à ton commentaire mais j’ai apprécié ton interrogation…. Car mon héroïne sera confronté entre reconstruction et vengeance. Un exercice d’équilibriste…

      Dors bien, c’est souvent la nuit que mon imagination se met en route.

      Bisous

      J’aime

  3. Bon début. Assez sombre et qui décoiffe. La vengeance? Ma foi, celle-ci peut se révéler sous tant de formes différentes. J’ai hâte de découvrir ce que ton imagination prolixe va nous offrir
    Gros bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :