L’enfant de personne /15

J’étais abasourdie, dans combien de temps je pourrais serrer dans mes bras mon bébé. Le Cerdon était bloqué par des SS. La ferme viticole n’était pas dans le village mais à la sortie de la route menant à Labalme distant de quelques kilomètres.. Il y avait possibilité de se cacher dans de nombreuses grottes. Mais mon bébé était obligé de rester à l’abri d’une maison. Il était trop petit.

Ce sont des coups frappés à la porte qui m’ont réveillé. Puis une voix, celle de mon amour. Je me suis précipitée pour lui ouvrir la porte.

– Oh ! Mais pourquoi es-tu habillé ainsi ?

Devant moi il y avait Pierre dans un uniforme nazi. Des bottes noires, une vareuse vert de gris, une casquette, enfin c’était un waffen SS. Il s’est faufilé dans ma chambre et m’a expliqué ce qu’il faisait dans cet accoutrement.

– Michalon n’est pas mort, une partie du réseau va m’aider à le récupérer à l’hôpital de Nantua. Si ça se passe mal nous finirons ton œuvre. Car grâce à toi nous avons récupérer les photos où il a été pris à Oyonnax avec un waffen SS qui est mort. Mais à l’hôpital personne ne peut le savoir car c’est arrivé il y a quelques heures lorsque les maquisards du Jura ont fait la jonction avec nous. Les quatre occupants de la voiture ont sauté avec le pont qui enjambe le Doubs. Nous avons récupéré une voiture. Félix et Tonio vont m’aider. Tonio sera mon aide de camps muet. Félix et moi nous parlons couramment allemand.

-Vous allez lui faire quoi ? Car si vous le tuez faites-le sans l’emmener.

-Non il faut qu’il parle. On sait qu’il a trahi plusieurs des nôtres. Pour le reste ne t’inquiètes pas. On fera la noce après la guerre. Je te l’ai promis.Par contre l’hôtel n’est plus sûr, il faut que tu partes immédiatement. Voici des vêtements, je vais t’accompagner à la gare mais où penses-tu aller ?

Avant que je lui réponde ce que j’avais imaginé, Pierre m’a pris dans ses bras. Hélas nous n’avions guère le temps pour nous aimer. Dans trois heures c’était le couvre-feu. Il fallait que je prenne un train pour Lyon car après ce que Pierre m’a raconté j’ai eu l’idée de rejoindre ma tante, la soeur de ma mère religieuse de son état à Saint Etienne dans la Loire. On l’avait nommé directrice d’un lycée prestigieux. Les religieuses St Joseph dont la congrégation était à Lyon avaient plusieurs écoles chrétiennes dans la Loire. Cela allait de la maternelle aux bac. C’était un grand honneur pour ma tante et j’avais besoin puisque j’étais condamnée à m’éloigner des miens et de la Région. Je voulais lui raconter ce qu’il m’était arrivé après avoir quitté l’orphelinat de Lyon.

C’était un peu plus de deux ans après mon départ de l’orphelinat,c’était le retour de Magdeleine de Pontiac. Je n’étais plus cette jeune fille craintive et apeurée. J’étais une femme amoureuse mais aussi une mère aimante pour un enfant né d’un viol. Mais mon enfant j’avais appris à l’aimer. Je ne pourrai jamais lui raconter qui était son père. Celui qui va l’élever et l’aimer ce sera Pierre mon amour. Je lui dirais juste qu’il est mort pendant la guerre. Et après tout c’est vrai. Ce n’était pas encore le temps des confidences, c’était juste le moment de disparaitre car personne ne savait si « Michalon « avait parlé de moi.

Je raconterais à ma tante une partie de ce qu’il m’était arrivé et avec qui j’allais vivre désormais. Je lui dirai la gentillesse des « Pitaval » et tout naturellement ma rencontre avec Pierre.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

7 réflexions sur « L’enfant de personne /15 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :