Le grand retour !

Un vrai mic mac

A l’angle de la rue lorsque débouche Lulu, elle voit son inconnu qui s’éloigne. Elle aimerait le suivre mais depuis dix jours elle n’a jamais osé.

L’homme marche d’un pas vif, s’engouffre dans une traboule et disparaît aux yeux des noctambules.

Lulu en est sûr, on l’a suis, elle n’ose regarder derrière. Elle sent une odeur de pipe. C’est un homme ! Elle court, paniquée, elle entend une toux, puis des pas, elle perd une de ses chaussures, la ramasse et court de plus belle. Elle longe le trottoir et au 125 de la rue Lafayette une main lui fait signe d’entrer dans la traboule.

Elle s’y jette à corps perdu, en échappant à celui qui l’a suit. Ne s’est-elle pas jetée dans la gueule du loup ? Elle n’a pas le temps d’aller plus loin dans ses pensées, un bras l’attrape et la colle contre son torse. Elle lève les yeux c’est l’homme du cabaret.

Embrasse-moi, on nous prendra pour deux amoureux et celui qui vous suivait s’en ira.
Lulu n’est pas farouche mais cet homme l’inquiète, elle en a pas vraiment peur, il ne lui a jamais fait de mal. Mais elle sent son parfum et c’est de la marque si son vieux la renifle quand elle sera chez elle, elle aura droit à des torgnoles le vieux grigou est fort jaloux. Mais l’argent qu’elle rapporte les aide bien. Et le vieux n’y crache pas dessus.

Celui qui l’a suivi est à l’entrée, c’est l’homme au chapeau qui lui le murmure à l’oreille. Mais il fait demi-tour et s’en va.
L’homme au chapeau en a profité, elle s’est laissée faire. Ce n’est pas la peine de le contrarier, il ne lui a pas fait de mal. Il la relâche et lui dit à demain.

Lulu ne comprends pas comment l’inconnu du cabaret savait qu’elle était suivie. Il marchait devant elle. Étrange…
Elle reprend ses esprits, remets ses chaussures à talons et quitte la traboule, ce n’est pas ici qu’elle habite. Elle regagne son domicile un trois pièces sous les toits dans un immeuble cossue de la place Carnot non loin de la gare de Perrache.

A son arrivée, la rue est noire de monde, il y a la police, les pompiers, la grande échelle. Qu’a-t-il bien pu se passer ? Elle avise sa voisine de palier et l’interpelle :

Que s’est-il passé ?

C’est votre homme !

Mon mari Qu’a-t-il fait ?

On l’a retrouvé les bras en croix sur le trottoir. Votre petit garçon hurlait dans l’appartement, la femme qui est là-bas va l’emmener je ne sais où.


A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

5 réflexions sur « Le grand retour ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :