Le grand retour /13

Nous voici chez l’oncle de Sergueï, cet homme est d’une stature imposante, il n’a pas dit un mot depuis que nous sommes entré chez lui avec Wladimir et Boris.

Il a pris mon petit garçon dans ses bras en lui disant :

Petit tu ne peux pas renier ton père tu es son portrait craché, tu ressembles à mon neveu comme deux gouttes d’eau, sauf que tu as les yeux gris de ta maman.

Puis il s’est tourné vers moi et il m’a dit :

Je suis le chef de la police d’Hanovre et j’ai quelques questions à vous poser.

Il a reposé mon fils qui est allé jouer avec son petit-fils.

Venez Lucile, n’ayez pas peur mon neveu va vous accompagner mais je pense qu’il y a quelque chose de louche. Chaque fois que vous êtes présentes on s’en prend à vous. Déjà mon neveu Piotr, ainsi qu’Igor, puis ses pauvres gens, à chaque fois vous y êtes, il y a sûrement un moment où…

Mais vous m’accusez de quoi au juste ?

Je ne vous accuse en rien mais les coïncidences sont troublantes. En dehors de ce Tonio qui n’était pas en mesure de fomenter ce genre d’enlèvements ou des assassinats. Vous êtes-vous confiés à une personne que vous ne connaissiez pas ?

Non

Parmi ses photos avez vous été proches d’un de ses hommes.

Et devant Lulu , l’oncle de Sergueï lui montre le grand black, Tonio, le videur, deux inconnus et finalement l’homme au chapeau noir.

Vous voulez dire quoi par être proches, que j’ai couché avec eux.

Non, proche que vous les avez côtoyé.

Le Grand Black m’a collé contre lui en me menaçant.

Et à ce moment avez-vous ressenti une douleur violente dans le cou par exemple.

Elle est troublée , elle se souviens du moment où elle a eu cette sensation de piqûre, elle les laisse continuer et quand arrive le portrait de l’homme au chapeau noir, elle fait celle qui se souvient.

C’est lui !

Comment ça ? Que voulez-vous dire ?

Je me souviens, le jour où j’étais suivie il m’a attrapé par la main puis attiré dans la traboule, et là il m’a murmuré à l’oreille : »Embrassez-moi celui qui vous suit va croire que je suis votre amoureux ». Il m’a serré contre lui et j’ai ressenti comme une piqûre dans le cou.

Autour de moi, les trois hommes sont consterné, Lucile voit leur tête, elle comprends qu’elle aurait dû en parler beaucoup plus tôt, mais elle avait pensé avoir rêvé, surtout que ses jambes s’étaient dérobées sous elle et sans les bras puissants de l’homme au chapeau noir elle se serait effondrée.

Maintenant avec du recul elle se passe en boucle dans sa tête, comment cet homme savait qu’elle était suivie puisqu’il marchait devant-elle. Et le videur d’Igor qu’elle n’a plus jamais revu était-il fiable?

Asseyez-vous, vous êtes livide ma chère nièce, car si vous aimez Sergueï vous etes ma nièce je vais vous expliquer comment ses hommes nous retrouvent, vous suivent. C’est vous qui, sans le savoir porté une balise, eux, ont un écran et vous êtes un point rouge ou vert qu’importe la couleur qui leur indique où vous êtes.

Mais ils vont arriver !

Oui et non car vous êtes dans les bâtiments de la Polizeï, votre police en français. Ils ne vont pas nous attaquer. Ce sont les méthodes du KGB. Par contre il va falloir que nous enlevions la balise implantée j’espère qu’elle n’a pas migré dans votre corps.

Pourquoi elle pourrait-être ailleurs

Oui

Où ?

Calmez-vous je vais appeler un médecin et nous avons un service de radiologie il vérifiera ou est ce mouchard. Il vous l’enlèvera.

Mais s’ils sont a proximité, ils vont quand même nous suivre. Ou ils vont s’apercevoir que la puce est ici.

J’ai ma petite idée, mais procédons par ordre. En attendant ne mangez rien. Ce sera une petite intervention. En fait cela dépendra si elle a migré ou non.

Elle peut-être allé dans mon cerveau.

Je ne sais pas, avez-vous eu des migraines ces temps-ci ?

Oui mais j’ai plutôt fait des malaises.

Tout de suite après la piqûre

Oui

C’est normal il y a un liquide anesthésiant pour éviter que vous sentiez trop la douleur, mais j’insiste avez-vous eu de fortes migraines, des douleurs oculaires

Non rien de tout cela

Alors elle n’a pas bougé. Dans moins d’une heure nous saurons à quoi nous en tenir.. En attendant vous allez essayer de dormir, nous vous réveillerons.

Wladimir m’accompagne dans une chambre, il m’embrasse sur le front en me disant repose-toi petite sœur, ne t’inquiète pas tout ira bien.

Lorsque je me réveille je suis attachée sur un lit d’examen, un homme habillé en vert me dit, c’est terminé.

Quoi ? Vous m’avez anesthésié ?

Non vous dormiez si bien, j ‘ai juste endormi localement votre carotide, incisé et récupéré le mouchard.

J’ai passé une radio

Non, vous n’en avez pas eu besoin. Je connais leurs méthodes, pendant que vous dormiez j’ai palpé votre cou et j’ai trouvé l’emplacement de la puce que l’on vous avait mis.

Une puce alors c’est tout petit ?

Oui

Et, maintenant il est quelle heure ?

L’oncle de mon amour entre au même moment et c’est lui qui me répond.

Il est midi. Vous allez dormir chez moi. Vous repartirez cette nuit, par contre je vais envoyer un de mes hommes avec la puce sur une fausse piste pour que vous puissiez repartir tranquille pour Hambourg.

Merci, je peux vous demander un renseignement.

Oui lequel, si je peux vous répondre je le ferais volontiers.

Piotr ou est-il ?

Personne ne vous a rien dit

Non ! Il est mort ?

Oui, hélas, sa blessure était trop grave, il est mort dans les bras de son frère.

Et où l’ont-ils mis ?

A la morgue de l’hôpital de Strasbourg, nous irons récupère le corps lorsque vous serez à l’abri

Je m’en veux si j’avais su.

Mais vous ne pouviez pas savoir, vous ne connaissiez pas les méthodes du KGB. Personne ne vous en veut. L’essentiel est de vous ramener en vie auprès de l’homme qui vous aime.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

3 réflexions sur « Le grand retour /13 »

  1. Je n’avais pas pensé à un mouchard implanté… Les méthodes de l’espionnage sont redoutables !
    Espérons que débarrassée de cet intrus, Lulu et son petit vont pouvoir retrouver Sergueï, en toute sérénité.
    Bises et bon jeudi – Zaza

    Aimé par 1 personne

  2. Un épisode qui se veut presque souriant !
    Du coup, je me demande ce que tu as encore concocté.
    Tu vois, avec un livre, je me dirais ouf, ça va mieux ou pas car c’est le nombre de pages qui me guiderait peut-être . Mais là, je ne sais même pas si tu écris encore !!!
    Bon week-end EvaJoe

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :