L’autoroute de tous les dangers/14

En avant vers le dénouement 1-2

Dis moi Théo peux-tu me donner la phrase que je t’ai donné au début de notre enquête.

Pourquoi me demandes-tu ça Julie ? Tu as peur que je sois Hugo.

Écoutes, tout s’embrouille dans ma tête, je préfère que tu ne tergiverse pas, donne la moi sans réfléchir.

« Parce que c’était lui, parce que c’était moi ». On trouve cette phrase dans Les Essais de Montaigne. Et aujourd’hui je comprends mieux la raison pour laquelle tu me l’as donné. Lui mon jumeau Hugo ou moi Théo nous sommes intimement mêlé à ta vie.

Bon, jamais Hugo m’aurait récité Montaigne, il est sur la littérature à des milliards d’années lumière de toi.

Peux-tu me dire Julie comment as-tu pu faire l’amour avec mon frère ?

En Seras-tu plus heureux ou désespéré ?

Je ne sais pas, mais bon sang tu es mon amour, arrêtes de rire.

Si tu voyais ta tête je te jure que tu es jaloux, mais lorsque nous faisions l’amour je ne voyais que toi, c’est bien pour ça que dès le début je t’avais donné cette phrase. Elle résume cette enquête, j’ai pu être à fond dans notre enquête car tu es une pointure à la SRPJ de Lyon et travaillé en binôme avec toi était une chance inouïe

Combien de mes collègues auraient bien aimé être à ma place ?

Tu t’es porté volontaire

Bien sûr, profitons de la largesse de tes parents et prenons ensemble ce petit déjeuner. Miam tout ce que j’aime : bacon, oeufs, café noir, nuage de lait, jus d’orange pressé.

Tu penses m’enumérer tout ce qu’il y a sur la table car tu as oublié ceci.

C’est à ce moment que Théo sort sur la terrasse et me rapporte 13 roses rouges.

Ôte cette bague qui est à ton doigt.

C’est paraît-il celle de ta grand-mère.

Tu as raison d’émettre un doute c’est une bague qui a été volé lors du casse de la plus grande bijouterie de Paris, place Vendôme. Cette nuit je suis repassé par la gendarmerie et j’ai vérifié la liste de ce qu’il avait été volé et cette bague avec son émeraude y figure.

Tu crois que c’est ton frère qui a fait ce casse. Je pense plutôt qu’il l’a acheté à un revendeur.

Impossible tous les bijoux ont été répertoriés et ce casse a fait grand bruit, personne ne s’est aventuré à les écouler.

Et bien violeur et voleur il s’est recyclé mais est toujours un malfrat.

Donne moi ta main

Pour ?

Pose pas de questions ( un sourire malicieux lui effleure les lèvres)

Lorsque nous bouclerons cette enquête acceptes-tu de devenir ma femme.

Je laisse Théo me passer cette magnifique bague de fiançailles serti d’un rubis et de minuscules pierres précieuses. Et je me jette dans ces bras.

Hélas nous ne pourrons pas concrétiser car le téléphone professionnel de Théo choisis ce moment pour nous arrêter dans notre élan amoureux.

Oui, ici le Commandant Théophile Leyrieux je vous écoute mon Colonel.

Le Colonel en personne qu’est-ce qui va encore nous tomber sur la tête ?

Oui, oui

Théo n’est pas très loquace mais je vois son visage qui change. Il raccroche et prononce ces quelques mots :

Mélodie a quitté l’établissement où cette nuit on pensait l’avoir enfermé et elle vient d’avoir un accident de la circulation à quelques kilomètres d’ici. Elle a perdu le contrôle de la voiture qu’elle a volé et s’est enroulée autour d’un arbre. Les pompiers sont en train d’essayer de la sortir. Le Colonel ignore si elle est morte ou vivante.

On y va

Non, le Colonel m’a juste dit d’appeler un taxi pour mon indic et nous deux nous allons continuer à jouer au parfait petit couple. Mais cette fois nous sommes amoureux fou l’un de l’autre.

Attends si ta mère qui voit tout a repéré ma bague hier, que pourrons-nous lui dire?

Je t’en ai acheté une pour la semaine et l’autre pour le weekend.

Et elle va mordre à l’hameçon ?

Oui car elle ne t’a même pas complimenté sur la beauté de ta bague, donc elle n’a pas dû y prêter attention.

C’est vrai, cela m’avait etonné

Allez viens il est bientôt 13 h nous allons rejoindre les autres.

Attends je dois remettre l’alliance d’ Hugo

Heureusement que tu penses à tout.

Moi, je pense surtout à toi et à notre future vie.

A suivre…

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

5 réflexions sur « L’autoroute de tous les dangers/14 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :