Le grand retour/18

Nous voici tous arrivés dans la villa louée par Sergueï. Lulu n’arrivait plus à dormir se demandant la raison pour laquelle aucun de leurs téléphones ne donnaient signe de vie. Quand notre fils et son parrain ont franchi le seuil de la villa, le cri de ma Lulu m’a fait chaud au coeur.

Wladimir pourquoi nous as tu laissé dans une panique totale ? Enfin surtout moi.

Mais Sergueï tu ne te souviens pas de tes ordres si vous pensez qu’il y a danger, comme cette fouille bizarre, fermez tous vos téléphones. Nous avons exécutés tes ordres au mot près. Je ne pensais pas que je vous aurais stressé chère petite sœur.

Je ne comprends pas Sergueï pourquoi tu ne m’as pas informé.

Pardon mon cœur, l’approche de mon pays m’a fait perdre mes repères. Oui tu as raison Wladimir j’ai oublié.

Ouf ce n’était pas si grave.

Par contre le fait qu’il y ait ce comité d’accueil me fait penser à une autre puce qui, elle serait implanté sur notre prisonnier. Pour éviter d’être repéré trop tôt il va falloir Wladimir que tu regardes où elle est.

Mais je n’ai rien pour l’endormir

Mais je m’en fiche complètement, tu crois que lui se préoccupe s’il fait souffrir.

Nous nous regardons tous et nous comprenons ce que Sergueï a dû endurer. Alors sans aucun état d’âme après avoir récupéré à la fois notre survie et un boulet. Nous avons mis Constantin Raspoutine sur la table de la cuisine et Sergueï a trouvé rapidement ou était dissimulée sa puce.

Des qu’il a vu que l’on allait lui l’enlever il a demandé qui était médecin.

Personne lui a ton répondu

la panique a commencé à passer dans ses yeux, une peur irraisonnee s’empare de lui.

Vous souvenez-vous d’un jour où j’étais à votre place sur une vieille table dans les sous-sols du KGB. Vous aviez une scie a la main et vous m’avez dit d’un ton enjoué : Si vous me dites où votre femme se trouve ainsi que l’enfant je vous permettrais de continuer d’être ce brillant danseur étoile, dans le cas contraire je vous couperais le pieds et vous direz adieu à la fois à votre amour et surtout à votre carrière. Ignorant totalement où était ma Lulu je n’ai rien pu vous dire, alors inexpérimenté car vous êtes un homme de l’ombre vous avez essayé de me

Tais-toi a hurlé ma douce et tendre

Pardonne moi mon coeur

Je vais vous donnez une chance de vous montrer sous un jour moins méchant, vous allez téléphoné au gros Popov et vous lui direz exactement ce qui est écrit sur ce papier.

Je n’ai plus mon téléphone, qui a répondu aux appels.

C’est moi, je suis imitateur

Le Chef de la police d’Hanovre est imitateur c’est trop drôle. Mais quand il imite l’homme au chapeau noir on est bluffé.

Si je comprends bien vous n’avez même pas besoin de moi.

En effet mais comme nous n’avons que repondu aux questions il ne nous ont jamais demandé votre numéro d’agent secret. Aujourd’hui c’est vous qui allez appelé donc vous avez intérêt à ne faire aucune erreur car seule Lulu sera avec vous, elle braquera un pistolet sur votre tempe et à la moindre erreur elle a pour ordre de vous abattre.

Faites moi voir votre torchon

Mais vous confondez cher Constantin

Votre papier, mais vous êtes fou, vous demandez la vie sauve pour Lulu et son fils.

Oui et lisez plus bas vous comprendrez

Lulu m’a épousé

Non pas lui crie Lulu il bave quand il embrasse

Un immense éclat de rire nous secoue tous.

Je reste avec ce type dégoûtant qui exige un baiser de ma part avant de téléphoner à son ministre. Mais il en est pas question. Je m’en tiens aux ordres de mon chéri.

Dring dring dring

Trois appels puis il raccroche

Il le fait trois fois.

Enfin son téléphone sonne sur l’air du ballet de la danse des cygnes sur laquelle nous avions obtenu Sergueï et moi la médaille d’or aux jeux olympiques. Qu’elle ironie !

Bonjour Constantin qui nous reste-t-il à tuer ?

En entendant les propos tenus par ce porc je suis dans une colère froide mais terrible, je lui indique son papier. Il est muet comme une carpe, l’autre insiste , votre silence en dit long. Que la petite vous soit tombé dans les bras je peux comprendre, mais vous n’avez pas couché avec ses beaux-frères ?

Co comment l’avez-vous su ?

Su quoi ?

Que j’avais épouse ma Lulu

En plus vous l’avez épousé vous deviez bien forniquer.

C’est à ce moment que je me saisis de l’appareil et dit à ce gros vicieux que si ma libido l’intéresse on peut se donner rendez-vous. Constantin me dit et je trouve après-coup que cela sonne bien :

Mon coeur je ne veux pas vous perdre bien que nous ayons trente ans d’écart vous êtes extraordinaire au lit et si notre ministre veut de vous, vous irez honorer son appendice sexuel

Ah c’est de lui qu’il s’agit mais vous m’aviez bien dit qu’il avait un asticot entre les jambes contrairement à vous.

Car Constantin est nu sur la table avec une belle érection et je vois son sexe énorme et gros qui se dresse sous mes yeux.

L’autre me répond

Je vois que vous l’avez aimé pour que vous m’en donniez autant de détail. Donc qui est mort ?

Tous sauf le danseur et un flic

Quoi qui est flic ?

Le frère de vos hôtes en résidence surveillée

Merde ce n’était pas prévu au programme. Vous les suivez toujours.

J’enfonce mon pistolet dans son cou car je le vois hésiter

Oui bien entendu

Où êtes-vous ?

Dans la banlieue d’Helsinki

Est-ce que vous savez à quel endroit vous allez traverser la frontière ?

Non mais Lulu va le savoir dès ce soir, je pense que nous allons traverser à

Je lance le téléphone au sol en criant, laisse le au moins voir son père. Après vous ferez ce que vous voulez

Ta femme est déconcertante, es-tu bien sûr que tu ne marches pas au sexe.

Mais le téléphone est éteint, la batterie était HS. J’appelle Sergueï et lui fait écouter l’enregistrement. Il approuve même mon éclat. Et il décide de passer à l’intervention, mais je préfère rejoindre mon fils qui fait de la luge.

A tout-à-l’heure, je vais rejoindre notre petit garçon.

Je croise Wladimir avec sa trousse de médecins, il me tend des boules Quies, et ajoute :

Nous avons mis un casque sur la tête du petit il écoute de la musique classique. Quant à toi je te conseille de te les mettre les boules.

Pourtant je n’ai pas eu si mal que ça, moi

C’est normal ta puce n’était pas loin, lui elle a migré et crois moi il va déguster.

Moins que mon amour

En effet et il saura désormais si ces chefs lui prêtent vie ce qu’est la douleur sans anesthésie.

J’étais à peine arrivée vers mon fils qu’un hurlement inhumain est monté des entrailles de la maison. Mais autour de nous il n’y a rien que la Baltique. Alors je me moque bien de vivre avec des bourreaux de circonstance car Wladimir est un excellent chirurgien orthopédiste. Ses malades lui prodiguent plus de remerciement que de haine.

Lorsque je reviens avec Andreï et Tony-Wlad, la cuisine n’est plus l’antichambre d’une salle d’opération. Je ne demande pas devant mon fils ce qu’est devenu Constantin. Nous avons tous envie de décompresser avant de savoir ce que Boris et Sergueï ont prévu pour kidnapper mes futurs beaux-parents. Nous allons au centre de la capitale Finlandaise dans un restaurant pour enfants. C’est le  » Bistro Manu « .

Nous prenons l’Audi A 4 et les deux voitures de location. Nous laissons Tatiana et son époux ainsi que l’oncle de Sergueï. Il faut surveiller le malade. Puis Sergueï veut nous donner les grandes lignes de son plan.

Lulu est abasourdie devant tant de machiavélisme dont fait preuve Sergueï, elle ne s’en offusqué pas, au contraire elle est admirative. Rien n’est laissé au hasard. S’ils ne sortent pas du territoire c’est que les dieux sont contre eux. Mais au vu de ce qu’il a raconté tout-à-l’heure elle comprend mieux la minutie qu’il a apporté à son plan.

Ils sont aussi allé voir l’ambassadeur de France qui va transmettre les puces en Allemagne. Elle a dégusté une spécialité du Pays. L’ambassadeur va avertir son homologue en Russie afin qu’il garde un œil sur cette expédition.

Mais il les a bien averti que c’était risqué et leur a demandé si l’enfant devait obligatoirement les suivre. Après moultes hésitations c’est Wlad qui a choisi de rester avec les enfants de l’ambassadeur et son chien loup. Car pendant que nous discutions il jouait avec ses trois enfants. Cela changeait nos plans car nous pensions partir que dans trois jours alors que là cela bouleversait nos plans. Mais l’ambassadeur nous a annoncé que mes beaux parents étaient prêts puisque l’ambassadeur de France en Russie avait pu les rencontrer et avec les photos leur avait expliqué que l’on était aux portes de la Russie.

Alors s’ils nous attendent nous partirons cette nuit.

A suivre …

Auteur : Eva Joe

Ma plume ne s'essouffle jamais, elle dessine des arabesques sur la page de mes nuits, elle se pare comme un soleil en defroissant le ciel. En la suivant vous croiserez tantôt Pierrot et Colombine dans mes poèmes ou Mathéo et son secret et bien d'autres personnages dans mes nouvelles et mes suspenses.

4 réflexions sur « Le grand retour/18 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :